Les Sentiers Gourmands

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche, 6 juin 2010

Sirop de fleurs de sureau noir

Voici la recette du sirop de fleurs de sureau, pour terminer en beauté ce dimanche malin (et un peu humide)
sureau-fleurs.jpg
Avec une fourchette, égrener les ombelles, de sorte à n'avoir que les fleurs, sans les tiges vertes. Un peu fastidieux, mais cela en vaut la peine. Placer les fleurs dans un récipient et tasser-les bien avec une spatule. Les recouvrir d'eau bouillante. Enfoncer les fleurs qui sont à la surface sous l'eau, puis couvrir et faire infuser toute une nuit à température ambiante.

Lire la suite...

Mercredi, 7 avril 2010

Printemps gourmand au Pays de Villers

grenouille-rousse-bf.jpgUne magnifique balade au travers des landes à callunes, des aulnaies marécageuses et chênaies à jacynthes, entre Court-Saint-Étienne et Villers la Ville. Des sentiers parfois bien boueux qui croisaient la route des batraciens en transhumance.

Lire la suite...

Mardi, 6 avril 2010

Le radis noir - La cure de printemps

scientifique3.jpgLe radis des Botanistes :

Noms communs : radis noir, gros gris, raifort cultivé, raifort des Parisiens. Nom botanique : Raphanus sativus var niger, famille des crucifères. Noms anglais : radish, black radish, spanish radish, small radish, turnip radish.

Partie utilisée : la racine. Habitat et origine : très ancienne espèce, probablement originaire du bassin méditerranéen ou de l'Asie occidentale, aujourd'hui cultivée dans les potagers sous presque tous les climats.

Lire la suite...

L'Abbaye de Villers - la - Ville

L'abbaye de Villers, située dans la commune de Villers-la-Ville, dans un domaine de plus de 36 hectares, est un lieu d'évasion empreint d'émotions.

Sa fondation remonte au 12e siècle, sous l'impulsion de saint Bernard. Aujourd'hui, ses ruines majestueuses constituent l'un des témoignages les plus prestigieux de la vie des moines de l'Ordre des cisterciens.

Villers.jpg

Lire la suite...

Lundi, 1 février 2010

Logbiermé sous la neige

Nous en étions, nous étions de ceux qui avons bravé les éléments pour passer un week-end dans un chalet perdu au milieu de la Fagnes, sous 50 cm de neige poudreuse. Le programme a certes été quelque peu modifié, nos randonnées de 15-20km, se virent réduites à 6-8 maximum. C'est que marcher avec de la neige jusqu'aux genoux est relativement fatiguant, surtout interrompus dans notre avancée par des attaques intempestives de lutins des bois névrosés.

Lire la suite...

- page 1 de 8